L'inde invente le contraceptif masculin

Merci !

Exercices
Classe(s) : 1re S | Thème(s) : Féminin/Masculin


Doc. 10 La technique du RISUG

L’Inde est-elle à l’avant-garde de la libération de la femme ? Le premier contraceptif masculin est en tout cas disponible dans les hôpitaux du pays. Le RISUG a été mis au point par Sujoy Kumar Guha du All Indiana Institute of Medical Science (New Delhi). Il est défendu, entre autres, par l’OMS (Organisation mondiale de la santé). Fondé sur vingt années de recherche, ce contraceptif a passé tous les tests cliniques avec
succès. La procédure consiste en l’injection d’un gel à l’intérieur des canaux déférents qui véhiculent le sperme des testicules au pénis. Le gel tapisse les canaux sans les obstruer. Le sperme qui les traverse devient alors infertile à 100 %. Aucun effet secondaire n’a été noté. Cette stérilisation est valable une dizaine d’années mais demeure réversible à tout moment. En 15 minutes, sous anesthésie locale, le praticien ôte le gel du conduit en injectant une solution de bicarbonate de sodium. D’autres pays, comme le Canada, semblent intéressés par ce contraceptif nouvelle génération.

D’après Sciences et Avenir, Juillet 2002.

Doc. 11 La technique de la vasectomie

La vasectomie est une procédure chirurgicale mineure qui consiste à couper le canal déférent (le canal qui conduit le sperme d’un testicule à la vésicule séminale) de chaque côté du corps. Après l’opération, l’homme continue d’éjaculer normalement, mais le sperme ne transporte plus de spermatozoïdes. L’opération est exécutée sous anesthésie locale. La procédure dure de 15 à 20 minutes et le patient devrait se reposer pendant 24 heures après l’opération. On ne peut exclure le risque d’une réunification spontanée des parties coupées d’un canal déférent, ce qui a pour effet de rétablir une fertilité non souhaitée. Les hommes qui ont subi une vasectomie se plaignent généralement de douleurs suivant l’intervention. Ce désagrément post-chirurgical dure le plus souvent une à deux semaines, mais certains hommes signalent des douleurs chroniques pendant plusieurs années après l’opération. Aux États-Unis environ 6 % des hommes vasectomisés demandent une réversion de la vasectomie car ils souhaitent un autre enfant. Divorce et remariage sont les deux raisons avancées le plus souvent. La réversion nécessite une nouvelle intervention chirurgicale.

Le tableau ci-dessous indique le pourcentage de réussite de la réversion en fonction du temps écoulé depuis la réalisation de la vasectomie.

Temps écoulé depuis la vasectomie

Moins
de 3 ans

De 3
à 8 ans

De 9
à 14 ans

Plus
de 14 ans

Réussite de la réversion

76 %

53 %

44 %

30 %

D’après Outlook, volume 21 n° 3.

Actuellement la vasectomie est la technique la plus employée pour rendre un homme infertile.

Expliquez pourquoi l’OMS est favorable au remplacement de cette technique par celle du RISUG.

Il faut comparer les deux techniques pour mettre en évidence les avantages du RISUG.