La fécondation in vitro

Merci !

Exercices
Classe(s) : 1re S | Thème(s) : Féminin/Masculin


La FIV (fécondation in vitro) peut être proposée aux couples souffrant d’infertilité. La pratique de cette technique nécessite un traitement hormonal pour permettre aux ovaires de produire plusieurs ovocytes qui sont recueillis, puis fécondés en laboratoire. Les embryons sont transférés dans l’utérus afin qu’ils
s’implantent. Pendant le traitement hormonal, on réalise des dosages hormonaux et des contrôles échographiques afin de suivre l’évolution des follicules ovariens.

Doc. 12 Le traitement hormonal usuel de la technique de FIV

Le traitement hormonal dure à peu près 28 jours et fait intervenir 3 hormones. Le protocole est le suivant :


Le recueil des ovocytes se fait par ponction ovocytaire. Le gynécologue peut alors prescrire de la progestérone. (J = jour du traitement hormonal.)

Doc. 13 Action des différentes hormones utilisées dans le cadre d’une FIV

l L’analogue de GnRH bloque l’activité de l’hypophyse et des ovaires. Ainsi, seules les hormones injectées contrôlent le cycle de la femme.

l Exemples de résultats médicaux pendant la phase d’injection de FSH :

Jour
de traitement

J 15

J 21

J 23

J 25

Dosage sanguin d’œstradiol

(en )

12

468

1 441

1 944

Diamètre

des follicules

Petits follicules

11 follicules
de 9 à 12 mm

11 follicules
de 11 à 15 mm

11 follicules
de 14 à 20 mm

Remarque : au-delà de 20 mm, on considère qu’un follicule a atteint sa maturité.

l Une injection unique de HCG (hormone semblable à la LH) déclenche, environ 40 heures plus tard, l’ovulation.

l La progestérone favorise la nidation en optimisant la qualité de l’endomètre utérin.

À partir de la mise en relation des documents 12 et 13, justifiez la chronologie d’utilisation des hormones lors du traitement.