La vision des couleurs chez un singe du nouveau monde, le cebus

Merci !

Exercices
Classe(s) : 1re S | Thème(s) : De l’œil au cerveau


Chez le Cebus, il existe deux gènes codant pour des opsines différentes : le premier gène code pour une opsine dont le maximum d’absorption est situé aux alentours de 420 nm (opsine « Bleu »), il est situé sur le chromosome 7 ; le second gène code pour une opsine qui absorbe majoritairement les radiations vertes et rouges (opsine « V/R »), il est situé sur le chromosome sexuel X.

On connaît trois allèles différents du gène V/R, codant pour des opsines légèrement différentes.

Un seul type d’opsine est fabriqué par cône : soit l’opsine B soit l’opsine V/R. De plus, en cas d’hétérozygotie (si l’individu possède deux allèles différents pour le gène V/R), un seul des deux allèles s’exprime, de façon indépendante d’un cône à l’autre.

Cette dernière information est particulièrement importante pour répondre au problème qui suit.

Doc. 22 Localisation des gènes des opsines chez le singe Cebus


Doc. 23 Spectre d’absorption de chaque type d’opsine pouvant exister chez les singes Cebus


À partir de l’analyse du système génétique codant les opsines chez les capucins (Cebus), expliquez les différences qui peuvent exister au niveau de la vision des couleurs entre trois individus différents de cette espèce (mâles, femelles, hétérozygotes ou homozygotes pour le gène V/R).

l Vous devez avoir bien compris le principe de la vision « trichromatique » (terme employé en Physique-chimie) chez l’Homme, et savoir expliquer une anomalie telle que le daltonisme.

l Voir savoir-faire 4 et 5.