Exercice corrigé Ancien programme

Le bouclier scandinave

Les indices géologiques trouvés en Scandinavie (Norvège et Suède) indiquent qu'il y a 20 000 ans elle était recouverte de glaces. Un réchauffement climatique a provoqué une déglaciation entre – 15 000 ans et – 10 000 ans. On constate aujourd'hui que des plages datées de 12 000 ans se trouvent à 400 m d'altitude, et on note une augmentation depuis 10 000 ans du niveau marin global.

Doc 10 Déflexion de la croûte au niveau de la Scandinavie
au cours des derniers milliers d'années

Une déflexion est le déplacement obtenu en un point d'un corps sous l'effet d'une charge. Elle s'exprime par rapport à la position de ce même corps au repos : la croûte scandinave avait au « repos », c'est-à-dire avant d'avoir subi le poids de la glaciation, une déflexion de 0  depuis elle revient vers cet état.

Identifiez dans le texte un paradoxe (une contradiction), puis utilisez le document pour proposer une explication.

Le paradoxe : plages anciennes et variations du niveau marin...

Analyse. Découper. Identifier (même si ce n'est pas net) trois phases dans l'évolution chronologique de la déflexion.

Interprétation. Utiliser le principe d'Archimède pour expliquer la déflexion, et la fonte des glaces pour expliquer l'évolution du niveau des océans.

Principe d'Archimède : « Tout corps plongé en tout ou en partie dans un fluide au repos, reçoit une poussée qui s'exerce de bas en haut, égale au poids du volume de fluide déplacé. ».

Le paradoxe : Des plages anciennes datées de – 12 000 ans sont aujourd'hui situées à 400 m d'altitude. Or, depuis 10 000 ans, le niveau des océans augmente. Comment expliquer cette contradiction ?

Analyse du document 10

La croûte scandinave s'élève depuis 10 000 ans de quelques cm/an.

• De – 10 000 à – 7 000 ans, la déflexion passe de – 1 000 m à – 500 m, soit 17 cm/an.

• De – 7 000 à – 5 000 ans, la déflexion passe de – 500 à – 300 m, soit 10 cm/an.

• De – 5 000 ans à aujourd'hui, 250 m en 5 000 ans, soit 5 cm/an.

Interprétation

D'après le principe d'Archimède, « tout corps plongé en tout ou en partie dans un fluide au repos, reçoit une poussée qui s'exerce de bas en haut, égale au poids du volume de fluide déplacé ».

L'installation d'une calotte glaciaire a augmenté le poids du continent qui s'est enfoncé. Ensuite, avec la fonte des glaces, le poids de l'ensemble a fortement
diminué : le continent remonte depuis, sous l'effet de la poussée de l'asthénosphère, selon le principe d'Archimède. Cette remontée, rapide au début, devient de plus en plus lente au fur et à mesure que l'équilibre isostatique se recrée.

Par ailleurs, suite au réchauffement climatique, l'eau libérée par la fonte des glaces (de la Scandinavie et d'autres glaciers) a provoqué une élévation du niveau des océans, mais beaucoup moins importante que l'élévation isostatique de la croûte continentale.

Doc 19 Rebond isostatique lié à la fonte des glaces

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner