Les déchets (extraire et exploiter des données)

Merci !

Exercices
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : Economiser les ressources et respecter l'environnement

Doc 1

Le groupe Auchan a annoncé fin février la poursuite, dans trois nouveaux sites, de ses expérimentations pour la valorisation des aliments périmés normalement envoyés en décharge lorsqu’ils ne peuvent pas être donnés à une banque alimentaire. Grâce à ce procédé déjà en œuvre dans quinze magasins du nord de la France, le groupe a évité la mise au rebut de 3 100 tonnes de déchets en 2009, pour produire du biogaz par l’intermédiaire d’une société belge.

[…] Certes, l’entreprise ne gagne pas d’argent grâce à ce dispositif, mais en dépense moins. Le coût d’enfouissement tourne autour de 120 euros par tonne pour ce type de déchet.

[…] En outre, certaines technologies plus innovantes permettent de réutiliser en interne les déchets produits. C’est le cas de certains solvants. Le traitement de ces déchets chimiques coûte assez cher, souvent entre 200 et 300 euros la tonne. « Un de nos clients avait des centaines de tonnes de déchets en solvants à jeter chaque année, se souvient Bruno Costes. Nous l’avons fait rentrer dans un processus qui lui permet de nettoyer ces solvants et de les réutiliser. En clair, ce procédé consiste à nettoyer le solvant par la distillation. Le produit pur peut ensuite être renvoyé à l’entreprise pour être réutilisé. »

[…] Selon l’Ademe, les entreprises ont produit près de 90 millions de tonnes de déchets en 2008 (hors agriculture, sylviculture, mines carrières, et BTP producteurs de plus de 730 millions de tonnes de déchets).

Chiffres clés :

0,5 % du chiffre d’affaires d’une entreprise en moyenne selon l’Ademe est alloué à la gestion des déchets ;

100 € la tonne, c’est le coût moyen d’un déchet banal, jusqu’à 600 € la tonne, le coût d’un déchet spécial.

Doc 2 Construction d’une usine de biomasse à Bordeaux

La centrale d’énergie produira l’intégralité de sa chaleur à partir d’énergies renouvelables. Cofely aura ainsi recours à du bois-énergie mais également à de l’huile végétale. Les besoins annuels en combustibles pour les 2 200 logements et les locaux publics (écoles, collège, gymnase) sont estimés à 4 500 tonnes de bois et 500 m3 d’huile végétale, produits localement.

Cette installation permettra d’éviter le rejet dans l’atmosphère de 3 500 tonnes de CO2 par an soit l’équivalent de la consommation annuelle de 2 300 véhicules par rapport à une énergie fossile.

« Une centrale 100 % biomasse dédiée à Bordeaux », août 2011, www.fedre.org

1. Quelles sont les deux « techniques » de revalorisation des déchets qui sont évoquées dans les documents ci-dessus ?

2. Citer une autre source d’énergie que les déchets provenant de la biomasse.

3. En 2008, en France, le chiffre d’affaires moyen d’un hypermarché Auchan atteint 142,2 millions d’euros. Selon les chiffres de l’Ademe, quel budget moyen doit allouer un de ces magasins à la gestion des déchets ?

4. Calculer les coûts annuels de traitement des déchets par enfouissement économisés par le groupe Auchan, suite à leur valorisation.