Motoneurones et intégration des messages

Merci !

Exercices
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : La communication nerveuse

Doc 8 Circuits neuronaux mis en jeu au cours d’un réflexe myotatique

À partir du schéma (document 8) et de vos connaissances, relevez les réponses exactes.

1. Vous avez déjà étudié ce réflexe (chapitre 10), vous devez être capable de vous représenter le mouvement résultant du choc du marteau.

2. Vous devez bien avoir à l’esprit que chaque neurone dessiné représente en réalité une population de neurones.

1. Le réflexe myotatique schématisé :

a. commence par l’étirement du muscle extenseur de la jambe.

b. commence par l’étirement du muscle fléchisseur de la jambe.

c. commence par la contraction du muscle extenseur de la jambe.

d. a pour effecteurs les muscles extenseur et fléchisseur de la jambe.

e. a pour effecteur le muscle extenseur de la jambe.

f. peut être empêché par la volonté.

2. Les circuits neuronaux activés au cours de ce réflexe sont :

a. les neurones afférents, les motoneurones médullaires et les interneurones inhibiteurs.

b. un circuit impliquant une excitation des motoneurones du muscle étiré par le marteau et un circuit impliquant leur inhibition.

c. un circuit constitué par des neurones sensoriels qui détectent l’étirement au niveau de leurs fuseaux neuromusculaires et les motoneurones de ce même muscle.

d. un circuit constitué par les neurones sensoriels du muscle extenseur de la jambe, des interneurones et des motoneurones du muscle antagoniste.

e. deux circuits qui ont le même point de départ et divergent sur deux muscles antagonistes l’un de l’autre.

f. un circuit qui permet la contraction du muscle fléchisseur de la jambe et un circuit qui permet le relâchement du muscle extenseur de la jambe.

3. Les motoneurones du muscle extenseur de la jambe :

a. sont stimulés directement par les neurones en T au cours du réflexe.

b. sont inhibés par les interneurones représentés.

c. peuvent être inhibés par d’autres interneurones.

d. peuvent intégrer des messages excitateurs et inhibiteurs au cours d’un réflexe myotatique et ne pas activer l’unité motrice qu’ils contrôlent.

e. activeront obligatoirement leurs unités motrices quelles que soient les conditions de réalisation du réflexe.

f. peuvent être stimulés directement par des neurones du cortex moteur de la jambe.

4. Les interneurones représentés :

a. sont inhibés par les neurones en T issus du muscle extenseur.

b. inhibent les motoneurones du muscle fléchisseur.

5. Les motoneurones du muscle fléchisseur de la jambe :

a. sont inhibés au cours de ce réflexe.

b. sont activés au cours de ce réflexe.

c. peuvent être activés directement par des neurones en T.

d. peuvent être activés directement par des neurones du cortex moteur de la jambe.