Exercice corrigé Ancien programme

Traitement de l'eau (synthèse)

Doc 1

Nos besoins en eau nous ont fait passer de l'emploi des eaux de source et de nappe à une utilisation de plus en plus poussée des eaux de surface. En France, 60 % de l'eau potable provient des eaux souterraines et 40 % est produite à partir de l'eau des fleuves, des rivières et des lacs. L'eau naturelle n'est pas directement consommable : il faut la traiter afin de la rendre potable. Avant d'arriver à nos robinets, l'eau captée dans la nature doit subir une série d'opérations dans une usine de traitement.

L'eau potable est le produit alimentaire le plus surveillé. Les normes de qualité de l'eau potable définies par le ministère de la Santé et le parlement Européen sont très rigoureuses. L'eau doit subir régulièrement une série de 63 analyses différentes qui permettront de tester 7 groupes de paramètres :

l les paramètres organoleptiques 

l les paramètres physico-chimiques 

l les paramètres concernant les substances « indésirables » : teneurs maîtrisées en nitrates, sulfates, chlorures, sodium, fluor…

l les paramètres concernant les substances toxiques : doses infimes en plomb, chrome, mercure, arsenic 

l les paramètres microbiologiques : absence de parasites, de bactéries et de virus pathogènes 

l doses infimes en pesticides et produits apparentés 

l les paramètres concernant les eaux adoucies et déminéralisées : teneur minimale en calcium, magnésium, hydrogénocarbonates.

Doc 2 Quelques exemples de critères de potabilité :

l Le sodium est un élément vital. Les risques dus à un excès de sodium intéressent principalement les nourrissons et les personnes atteintes de troubles cardiaques, vasculaires et rénaux qui doivent suivre un régime sans sel. Valeur limite réglementaire : 150 mg/L.

l Les sulfates peuvent avoir un effet purgatif et entraîner une déshydratation et une irritation gastrique. Ils donnent mauvais goût à l'eau et peuvent entraîner des effets de corrosion des canalisations. Valeur réglementaire : 250 mg/L.

l Les chlorures interviennent dans la désinfection de l'eau. Ils ne présentent aucun risque pour la santé mais donnent à l'eau un goût fort désagréable d'eau de Javel. Valeur limite réglementaire : 200 mg/L.

l Les nitrates peuvent provoquer un mauvais transfert de l'oxygène vers le sang, surtout chez les nourrissons de moins de 6 mois. Valeur limite réglementaire : 50 m/L.

l Le fluor est un oligo-élément bénéfique pour la santé mais un excès peut entraîner des risques de fluorose dentaire (taches brunes sur l'émail des dents). Valeur limite réglementaire : 1,5 mg/L.

l Le plomb est un métal très toxique. L'organisme le stocke et cela peut provoquer, chez les enfants, un retard psychomoteur et des troubles du comportement (saturnisme). Valeur limite réglementaire : 0,05 mg/L.

Doc 3 Cycle de l'eau potable

Doc 4 Composition de deux eaux minérales

Composition de l'eau de Badoit en mg/L

calcium : 190

magnésium : 85

sodium : 150

sulfate : 40

chlorure : 40

potassium : 10

bicarbonate : 1 300

résidu sec à 180 °C : 1 200

Composition de l'eau de Quezac en mg/L

calcium : 241

magnésium : 95

sodium : 255

fluor : 2,1

bicarbonate : 1 685,4

potassium : 49,7

sulfate : 143

chlorure : 38

1. Donner deux exemples d'utilisation d'eau qui ne nécessite pas une eau potable.

2. D'après les documents, les eaux de Quezac et de Badoit sont-elles potables ?

3. Suite à deux étés particulièrement chauds, le maire de la commune de Paulbert-sur-Seine doit faire face à une importante diminution des ressources en eau sur sa commune.

Le conseil municipal de la commune de Paulbert-sur-Seine a ainsi voté l'installation d'une usine de captage et de traitement de l'eau potable de la commune.

Vous devez écrire la lettre du maire de cette commune souhaitant expliquer à ses administrés le fonctionnement de l'usine ainsi que le bien-fondé de cette installation.

1. L'arrosage du jardin, le nettoyage d'une voiture ou du sol ou encore le remplissage des chasse d'eau ne nécessite pas une eau potable.

2. L'eau de Quezac contient trop d'ion sodium et d'ion fluorure . Elle dépasse les valeurs limite pour ces deux ions donc elle ne remplit pas les critères de potabilité.

L'eau de Badoit remplit tous les critères de potabilité du document 2.

Les critères de potabilité sont applicables aux eaux du robinet et aux eaux de sources et non aux eaux minérales.

3. Exemple de réponse :

Madame, Monsieur,

Le 21 janvier dernier, le conseil municipal a décidé l'installation d'une usine de captage et de traitement de l'eau potable sur notre commune.

Je tiens personnellement à vous expliquer les raisons de ce choix ainsi que le fonctionnement de cette nouvelle installation.

Vous devez savoir que notre commune est en pleine croissance et que la consommation d'eau potable de chacun d'entre nous est de plus en plus importante.

Ces dernières décennies, et plus encore les deux derniers étés particulièrement chauds, ont vu nos ressources d'eau diminuer de façon préoccupante. Les seules eaux de profondeur (eaux de sources et nappes phréatiques) ne suffisent plus pour satisfaire nos besoins. Il nous faut donc puiser maintenant dans les eaux de surface.

En France, 40 % de l'eau potable provient de ces eaux de surface. Notre commune n'en est pas là mais doit faire face à cette croissance de la demande en eau potable. C'est pour cette raison de nécessité que nous avons choisi d'accueillir cette usine.

Elle aura comme mission première la récupération de l'eau, les eaux de profondeur mais aussi les eaux provenant des différents cours d'eau de la commune.

Ces eaux doivent ensuite subir différentes étapes de traitement pour être distribuées sur l'ensemble du réseau de la commune.

Parmi ces étapes, citons par exemple :

– la filtration successive de l'eau à travers des grilles et tamis de plus en plus petits mais aussi à l'aide de sable et de charbon actif afin d'éliminer des corps allant de plusieurs centimètres à quelques dixièmes de millimètres 

– la décantation avec et sans floculant, permettant simplement de se débarrasser de polluants lourds 

– le traitement chimique comme l'oxydation et la désinfection assurant à l'eau d'être saine et totalement débarrassée de virus, bactéries et autres parasites.

Toutes ces étapes sont non seulement des obligations sanitaires imposées par la législation européenne et française mais aussi la garantie d'avoir à nos robinets une eau propre, saine et irréprochable.

Je sais, chers administrés, que vous m'avez élu pour assurer une certaine qualité de vie que nous partageons à Paulbert-sur-seine. C'est pour défendre cette qualité de vie que nous nous devions de prendre cette décision.

Vous m'avez aussi élu pour défendre notre commune et nos emplois. Cette usine nous permettra d'y contribuer puisque le site représentera au moins une vingtaine d'emplois permanents et plusieurs dizaines d'autres lors de sa construction.

Sachez, chers administrés, que si j'ai tenu à vous écrire personnellement, c'est pour vous permettre de comprendre au mieux le bien fondé de cette installation et les raisons pour lesquelles le conseil d'administration m'a soutenu dans cette démarche et dans ce nouvel essor pour notre commune.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l'expression de mes sincères salutations.

Monsieur le Maire

Dans toutes les réponses de type « synthèse », vous devez :

• dégager la problématique de ce que vous devez développer 

• réunir les arguments en votre faveur et ceux qui ne le sont pas en prenant appui sur les documents et sur votre cours 

• rédiger correctement ! Cela signifie que seront pris en considération la qualité du texte (respect de l'émetteur et du récepteur  respect de la forme d'expression attendue), la qualité de la rédaction (organisation sous la forme argumentée ou d'une justification : présence de connecteurs logique – donc, et, ou, parce que…) et l'ortographe.

Accéder à tous les contenus
dès 6,79€/mois

  • Les dernières annales corrigées et expliquées
  • Des fiches de cours et cours vidéo/audio
  • Des conseils et méthodes pour réussir ses examens
  • Pas de publicités
S'abonner