volonté et contrôle des réflexes

Merci !

Exercices
Classe(s) : Tle S | Thème(s) : La communication nerveuse

Un individu peut contrôler, voire inhiber un réflexe myotatique par une activité musculaire volontaire.

À l’aide des informations extraites de l’ensemble des documents, expliquez l’interaction entre les activités volontaire et réflexe au cours du réflexe achilléen.

Doc 10 Structures mises en jeu lors de l’inhibition volontaire du réflexe

Doc 11 Activité du réseau de neurones impliqués dans le réflexe achilléen

Activité des neurones

Conditions

Électrode 1

Neurone en T de l’extenseur

Électrode 2

Neurone cérébral

Électrode 3

Motoneurone de l’extenseur

Électrode 4

Motoneurone du fléchisseur

A

+++

O

+++

O

B

+

+++

+

+++

C

+++

+++

++

+

Cas A : réflexe achilléen avec muscle fléchisseur relâché

Cas B : contraction volontaire légère du muscle fléchisseur

Cas C : réflexe achilléen avec contraction légère du fléchisseur

O = pas de message

+ = intensités relatives des messages qui parcourent les neurones

1. Voir la partie méthodologie pour ce type d’exercice.

2. Les deux documents portent sur les circuits neuronaux activés au cours des activités réflexe et volontaire. Il faut bien identifier ces circuits (doc. 10) afin d’expliquer comment ils peuvent interagir.

3. Séparer (diviser) l’étude des circuits réflexe et volontaire (cas A et B) de celle de leurs interactions (cas C).

4. Lier les conclusions réalisées à partir du document 11 à la structure des circuits mise en évidence à partir du document 10.